browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Un nouveau défi

Ecrit par le 27 août 2016

Avant d’entamer America Extrema, j’avais déjà en tête le prochain défi. Rien de tel que les longs moments de solitude d’une expédition pour préparer la suivante. C’est un véritable privilège que d’être coupé de tout ou presque, pour réfléchir à l’orientation que prendra ma vie. Ce dont j’ai besoin pour m’épanouir, c’est d’explorer; mais de nos jours, que signifie encore explorer lorsque atteindre les pôles ou gravir un 8000 m est avant tout une question d’équipement et de gros sous ? Aujourd’hui, en lisant (ou relisant) les récits d’aventures qui autrefois me transportaient, je ne rêve plus. Le monde de l’aventure s’est démocratisé et les aventuriers sont devenus des sportifs et c’est tant mieux;  car l’exploration ne s’arrête pas pour autant, elle prend même d’ores et déjà de nouveaux chemins. La terra incognita du 21ème siècle, c’est le corps humain et ses incroyables capacités que la médecine moderne commence tout juste à décoder. Ce « nouveau continent » a déjà ses pionniers, en particulier, le Néerlandais Wim Hof, capable de rester 72 min dans l’eau glacée, et qui a presque réussi l’ascension de l’Everest pieds nus et en short. Je pense aussi à ce groupe de onze Suédois qui, en 1954, a rejoint Stockholm à pied depuis Göteborg, 520 km en 10 jours, en jeûne total, ou encore, aux coureurs du monde entier qui parcourent de longues distances pieds nus.

Pendant trois ou quatre ans, je vais donc développer autant que possible les trois aptitudes suivantes : courir pieds nus sur de longues distances, maîtriser la thermorégulation de mon corps afin de supporter l’eau glacée et, enfin, être capable de courir (ou marcher) plusieurs jours sans manger. Puis, le jour où je me sentirai prêt, je m’élancerai pour un nouveau défi : Mission Tibet. Je partirai de chez moi sans rien : sans chaussures,  sac à dos,  argent ni papier, pour rejoindre le Tibet en passant par l’Europe de l’Est, la Turquie, l’Iran, le Pakistan, l’Inde puis la Chine. Comme il me sera indispensable de bénéficier de l’hospitalité presque quotidiennement tout le long de mon parcours, je rechercherai, avant le départ, des mécènes et commanditaires pour apporter une aide financière à une association, ou ONG à but humanitaire de chaque pays traversé, en guise de remerciement. Une fois au Tibet, j’envisage de rester seul dans une grotte pendant un an pour méditer.

  1. trunyo fabienne

    Florian !!!
    Si besoin de mon aide pour ce projet fou ( pour la partie chinoise en tout cas ), je suis là. J’aurai grand plaisir à te faciliter certaines démarches ! En attendant, je m’inscris pour une conférence sur America extrême. Tu as sans doute appris que Cultur’ Café allait fermer ses portes à la fin de l’année… Je conserverai cependant la partie conférence. Cultur’Café deviendra « Conférences au Salon », donc je compte bien sur ta présence en début d’année 2017. D’accord !
    A bientôt j’espère et encore un grand bravo pour ton exploit !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *